Cigarette électronique : qu'est-ce que la maladie du vapotage ?

La cigarette électronique est dispositif qui a été inventée dans le but de substituer au tabagisme. Décrite comme alternative saine, la vapoteuse n'est pas aussi « safe » qu'on le prétend. En effet, elle génère une vapeur contenant, quoiqu'en moindre quantité, des molécules toxiques et cancérogènes identiques à celles de la fumée issue de la combustion du tabac de la cigarette classique. En plus des différentes tumeurs, elle peut provoquer des allergies et certaines maladies respiratoires.

A ce propos, 39 décès ont été enregistrés sur 2000 patients atteints d'une maladie respiratoire directement liée au vapotage au USA. Il s'agit du syndrome de détresse respiratoire aiguë communément appelée maladie du vapotage. Une étude américaine a posé une hypothèse impliquant deux composants du e-liquide à savoir :

  • La THC : substance active du cannabis.
  • L'huile de vitamine E qui cause des lésions pulmonaire lorsqu'elle est chauffée.

Apparemment, un liquide s'accumule dans les voies respiratoires et empêche l'O2 de circuler. Pour plus d'informations, consultez : www.meilleurecigaretteelectronique.com

Reconnaître le surdosage

N'ayant pas le même hit que la cigarette ordinaire, les adeptes de la cigarette électronique peuvent en abuser parfois atteignant les 100 bouffées par jour. Cela excède au taux de nicotine toléré et provoque un surdosage dont les symptômes sont : vomissements, vertiges, ralentissement du pouls, baisse de tension artérielle et céphalées.